Plantes de la Famille des Annonaceae, Annonacées

Les plantes de la famille des Annonacées sont des dicotylédones primitives : arbres, arbustes, lianes de milieux tropicaux et sub-tropicaux. Elle comprend 2500 espèces réparties en une centaine de genres, dont :

Les annonacées sont particulièrement présentes dans les forêts de basse altitude paléo tropicale mais il est aussi possible de les trouver dans les zones tempérées.

Les fleurs de certaines espèces fonctionnent comme un piège pour les coléoptères pollinisateurs et ont donc une forme bien particulière. Selon la morphologie et l’habitat, les annonaceae sont une famille de plantes très homogènes, avec un grand nombre de caractéristiques primitives et archaïques ; il est possible de considérer ce groupe comme des fossiles vivants au sens darwinien, c’est-à-dire ressemblant fortement à des espèces déjà présentes il y a longtemps sur terre.

Les Annonacées sont souvent cultivées pour leurs fruits, mais peuvent aussi être cultivées en tant que plantes ornementales. L’écorce, les feuilles ou les racines sont utilisées par différentes civilisations, dans la médecine ou en tant que parfum et épices.

Une espèce bien connue est Cananga odorata, provenant de Malaisie, qui permet de produire l’essence l’Ylang Ylang. L’essence d’Ylang Ylang est extraite de la fleur de Cananga odorata.
L’espèce, Mkilua fragans, originaire du Kenya et de la Tanzanie est utilisé par les femmes arabes et swahilies pour en extraire du parfum. On peut également citer l’espèce, Xylopia aethiopica, Poivre de Guinée, provenant de l’ouest-africain, qui est utilisée pour ses fruits servant de condiment.
L’espèce Monodora myristica, Muscadier du Gabon, de la même région, est aussi utilisée pour ses fruits qui remplacent la noix de muscade.

Il fut observé une association entre l’apparition des syndromes parkinsoniens atypiques et la consommation de fruits et de tisanes de plantes de la famille des Annonaceae. En Guadeloupe, l’espèce la plus couramment consommée est Annona muricata.
D’autre part, des études phytochimiques et biologiques menées sur les Annonaceae, ont mis en évidence deux familles de molécules pouvant constituer des neurotoxines environnementales telles que les alcaloïdes isoquinoléiques et les acétogénines d’Annonaceae, ces molécules causeraient la mort de certaines cellules cérébrales et contribueraient à l’origine des syndromes parkinsoniens.

Sur notre site, vous trouverez des produits tels que des graines de paw-paw, des graines d’Ylang-Ylang ou encore des graines de pomme cannelle rouge.

 

Afficher tous les 8 résultats

Afficher la barre latérale