Espèces de plantes ligneuses et semi-ligneuses cultivées pour leur bois

Notre planète bleue regorge d’une richesse floristique consternante où nous puisons toutes les ressources nécessaires pour assurer notre confort et notre survie.
Une couverture végétale pérenne garantit une régulation des conditions atmosphériques et climatiques et plus particulièrement les espèces ligneuses à feuillage dense.

Le bois de ces différentes essences forestières s’utilise aussi dans divers domaines.

En savoir plus...

Les espèces forestières utilisées dans la construction

Dans la production de bois de construction, les espèces forestières se reconnaissent par un fût au diamètre à hauteur de poitrine de plus de 60 cm.
Ce fût doit rester assez droit sur près de 20 m au minimum. Par ailleurs, le bois dur présente une résistance accrue aux termites et aux différents aléas climatiques.

Dans la gamme d’espèces de plantes les plus prisées en construction s’intègrent les Eucalyptus, les chênes, le Teck, les différentes espèces de flamboyant, de Cedrus mais aussi le Weinmannia munitiflora.
En effet, le tronc de ces différentes espèces se transforme communément en planches, rondins, parquets et en panneaux de différentes tailles pour la confection de fenêtres et portes.
L’écorce épaisse des Eucalyptus servent parfois de clôture.

Par ailleurs, les feuilles de différentes espèces de palmiers et de bananiers servent de toiture.
Quant aux espèces arbustives de la famille des Méliacées, celles-ci donnent du bois rouge au grain fin qui s’utilise en construction comme en menuiserie.

Les espèces de plantes arbustives productrices de bois d’œuvre

A la différence du bois de construction, le bois d’œuvre se distingue par des coloris plus variés et plus attrayants.
Même si le bois d’oeuvre reste facile à travailler, il présente également des grains plus fins qui rendent ainsi ce bois plus esthétique une fois travaillé.

Certaines variétés d’Eucalyptus entrent aussi dans cette gamme d’espèces forestières mais sans surprise, le meilleur bois d’œuvre reste le bois d’ébène et les différentes espèces de palissandre.
Originaire des régions tropicales, les espèces d’Ocotea présentent une potentialité intéressante si l’on ne parle que de l’Ocotea cymosa  et de l’Ocotea tricophlebia ou Varongy.

Compte-tenu de la croissance lente des espèces ligneuses, d’autres espèces à croissance plus rapide ont intégré la gamme d’espèces exploitées dans la production de bois d’œuvre à l’exemple du Pterocarpus indicus.
Par ailleurs, les fûts de petite taille et branches servent de manches d’outillage comme ceux des espèces du genre Melaleuca.

Les variétés arbustives exploitées dans la production de bois d’énergie

Avec l’apogée de la promotion de l’énergie renouvelable, nombreux sont actuellement les aménagements sylvicoles qui prônent le reboisement d’espèces ligneuses à des fins de production de bois d’énergie.
Certes, toutes les espèces forestières peuvent se transformer en bois de chauffe ou en charbon de bois, il n’en reste pas moins que de telles exploitations avec des bois d’œuvre restent un gaspillage sans égal.

Aussi, la production de bois d’énergie se fait particulièrement avec des espèces à croissance rapide mais dont le bois présente une certaine potentialité en valeur énergétique.
Les différentes variétés d’Acacia, les pins et les Eucalyptus offrent une bonne dendroénergie.
Le bois et les branches se transforment dès la cinquième année de culture en bois de chauffe destiné à la consommation du ménage et au transport maritime.

Avec les différents labels verts respectueux de l’environnement, la production de charbon de bois demande souvent des matières premières issues d’un aménagement forestier avec un plan de gestion bien concis.

Les espèces de plantes ligneuses utiles dans la production de pâte à papier

Nos connaissances empiriques de l’industrie du papier confirment le recours incontournable aux espèces forestières ligneuses dans la production de pâte à papier.
Les traitements consistent de ce fait à extraire la cellulose de la lignine contenue dans le bois dur du tronc.

Aussi, les espèces de plantes prisées en papeterie regroupent les espèces à croissance rapide, au bois tendre mais dense. Sans surprise, les espèces d’Eucalyptus sont les plus fréquemment utilisées.
Mais les recherches incessantes des botanistes, d’autres espèces ont fait leur apparition notamment le Dendrocalamus membranaceus et le Sterculia villosa.

Les espèces forestières exploitées en artisanat

Bien que la pratique reste le privilège des régions tropicales, le bois, l’écorce et les feuilles de certaines espèces forestières s’utilisent aussi en artisanat.
Dans cette catégorie d’exploitation, on classerait la production de matières premières pour la confection de nasse, de corde ou encore de panier et autres objets de décoration.
A titre d’exemple, le bois de santal est très prisé en sculpture.

Parmi les espèces de plantes prisées en artisanat, on peut citer toutes les espèces de bambous, d’Acacia notamment l’Acacia sieberiana mais aussi les espèces de Palmier comme le Trachycarpus fortunei mais dont les plus célèbre et les plus connues restent les Osiers ou Saules.

Accueil » Intérêt de la plante » Plante utile pour son bois

Affichage de 1–12 sur 136 résultats