Base de connaissances

Des plantes mellifères pour tous les goûts !

Abeille puisant du nectar

Les bienfaits du miel sont reconnus mondialement que les plantations d’espèces mellifères attirent de plus en plus d’adeptes.

Qu’est-ce qu’une plante mellifère ?

Une plante mellifère se distingue des autres espèces floristiques par les substances qu’elle met à disposition des abeilles pour la production de miel.

Produit de la ruche - CC0

Les substances produites dans les ruches sont de 4 types, à savoir : le pollen, le nectar, le miellat et la propolis.

La flore nectarifère se compose de plantes à fleurs herbacées et arbustives. Chaque plante peut disposer des 4 éléments simultanément comme l’érable ou n’en proposer qu’une partie comme le lierre avec le nectar, le pollen et la propolis. Néanmoins, le nectar et le pollen tiennent une place prépondérante que nous retrouvons facilement chez l’Arnica des Montagnes et le romarin.

Pourquoi les plantes mellifères ?

Les abeilles s’approvisionnent en nectar, pollen, propolis et en miellat sur les étamines et stigmates des fleurs mellifères. Plus ces éléments sont facilement accessibles,  plus la plante est intéressante. Aussi, les fleurs à pétales ouverts et organisés sur une seule rangée semblent les plus attrayantes.

Habituées à l’ambiance d’une ruche, les abeilles sont attirées par l’odeur qui émane des plantes et plus particulièrement par celle de la cire, de la propolis et du miel. Une pulvérisation de solution liquide à base de miel, de cire ou de propolis sur les plantes mellifères attirera plus l’essaim. Par ailleurs, les abeilles butinent plus sur les fleurs bleues, violettes et jaunes comme les agapanthes.

Abeille produisant de la propolis
Propolis à l’état naturel (CC0)

Les plantes mellifères au jardin

Au jardin, la ruche se place dans un rayon de 3 km des plantes mellifères avec évidemment un espace de décollage pour les abeilles.  La hauteur des plantes et la composition floristique sont importantes tout comme l’existence d’un point d’eau facilement accessible.

Habituellement implantée loin des zones d’habitation et des voies de circulation, une haie arbustive de 2 m de haut composée de Caraganier de Sibérie par exemple, à laquelle on rajoute des massifs floraux en contre-bas est très efficace. En outre, il semble opportun d’opter pour des espèces à périodes de floraison différentes. Aussi, les espèces à floraison automnale comme le thym sont plus qu’indispensables.

Insecte pollinisateur de plante mellifère
Abeille savourant du pollen

Nos conseils de culture des plantes mellifères

Pour leur facilité d’adaptation et leur rusticité, l’Allium géant et la Sauge Verveine sont des espèces mellifères incontournables tout comme le noisetier.
Parfois considérée comme plante envahissante, le pissenlit est toutefois très prisé des butineuses.

Par ailleurs, Gliricidia sepium ou Madre de Cacao se démarque par son abondante floraison en saison sèche.

Pour une floraison printanière,  le sureau à grappes, le Fenugrec tout comme le Caraganier de Sibérie sont efficaces. Par ailleurs, le Saule marsault assure une floraison de février à avril.

Par la suite, le Flamboyant bleu, l’indigotier et la Moutarde blanche assurent une généreuse floraison estivale. En renforcement, Vitex agnus-castus fleurit jusqu’en septembre.

Le pollen: la renommée des plantes mellifères

Pour assurer une bonne transition entre l’été et l’automne, Leonotis leonorus met à la disposition des abeilles ses fleurs orange captivantes sans oublier le framboisier.

En outre, le Néflier du Japon, l’arbousier et Elaeagnus pungens aident les colonies d’abeilles à traverser la période de froid.
Par ailleurs, le Viburnum bodnantense ou la Viorne d’hiver est très efficace pour résister au froid de novembre à mars.

Découvrez notre catalogue de plantes mellifères !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *