L’ordre botanique est le quatrième niveau de classification classique des espèces vivantes : animales et végétales.
Il constitue le quatrième rang taxonomique après le règne, l’embranchement, la classe.

En savoir plus...

Actuellement, le règne végétal regroupe 80 ordres botaniques regroupant 293 familles et 7476 genres botaniques.

Ecriture de l’ordre botanique

Le nom des ordres se termine par le suffixe « -ales » chez le règne végétal regroupant les plantes, les algues et les champignons.
A titre de rappel, l’ordre chez le règne animal se termine par le suffixe « -formes ».

L’ordre des plantes se met toujours au pluriel. Aussi, on dira ordre des Liliales ou ordre des Magnoliales contrairement au genre botanique.

Classification des espèces par ordre botanique

Dans la classification des plantes, les botanistes ont d’abord procédé à l’identification des plantes.
Ils les ont ensuite classées par famille botanique suivant les caractères communs et ensuite par Ordre.

Il convient de rappeler que les espèces d’ordres botaniques différents ne peuvent pas se multiplier entre eux.

Quelles sont les caractéristiques des espèces d’un même ordre botanique ?

Quoique la ressemblance entre les espèces du même ordre ne soit pas forcément frappante, elle existe bel et bien.

Si l’on prend l’exemple des Solanales regroupant en majeure partie les Solanacées et Convolvulacées, les ressemblances sont loin d’être évidentes entre les tomates et les daturas qui sont tous deux de la famille des Solanacées.

Parallèlement à cela, on pourrait se demander sur les traits communs entre les tomates et les Ipomées, non ?
En effet, les Ipomées de la famille des Convolvulacées sont également de l’ordre des Solanales.

Evitons de penser trop loin, les scientifiques ont justifié leur choix.
Toutes les espèces de Solanales présentent des fleurs à symétrie actinomorphe ou légèrement zygomorphe et des feuilles alternes ou opposées.
Côté fruits, elles donnent des drupes ou des capsules à déhiscence longitudinale ou transversale, libérant ainsi des graines polymorphes, lisses.

Par ces traits communs, on en déduit facilement que la classification des plantes se base sur la forme des fleurs et fruits. Il n’y fait aucune mention des ports ni des tiges.

Un peu d’histoire de la classification botanique

Carl Von Linné a été le premier à présenter la classification botanique jugée acceptable.
Sa classification se limitait alors à l’attribution de genre et d’une appellation spécifique à chaque espèce de plante. C’est la nomenclature binomiale.

Cette classification a été par la suite, améliorée par la classification de Cronquist établie par Arthur John Cronquist et officialisée en 1981.
Ces deux types de classification se basent uniquement que les particulièrement la physionomie de la plante, autrement dit de l’apparence extérieure et plus particulièrement des fleurs.

Classification APG III VS Classification de Cronquist

Avec l’évolution technologique et l’apogée de matériels et techniques plus performants, la classification a pris en considération une autre dimension : les caractères génétiques.
En tenant compte de l’évolution des caractères génétiques de chaque espèce, Mark W. Chase et James L. Reveal ont proposé la classification phylogénétique en 2009.

Plus connue sous le nom d’ APG III (Angiosperm Phylogeny Group) ou classification phylogénétique, elle tente de déterminer la bonne classification des plantes en tenant compte des évolutions des caractères génétiques.

Différence de classification par ordre botanique

On va prendre l’exemple du poireau perpétuel. Il appartient à l’ordre des Liliales selon la classification de Cronquist mais de l’ordre des Asparagales, selon la classification phylogénétique.

Toutes ces classifications des plantes peuvent sembler abstraites et incompréhensibles mais elles nous aident à mieux appréhender le comportement de chaque espèce.
Une bonne compréhension de la morphologie et des caractères génétiques nous aident à identifier les bonnes conditions de culture.
Elle est également utile pour le développement d’autres variétés horticoles.

Après cette notion de botanique, nous invitons à consultez notre catalogue de plantes. Vous y trouverez quelques spécimens intéressants !

Alismatales (1)

Apiales (17)

Aquifoliales (2)

Arales (3)

Arecales (42)

Asterales (29)

Asparagales (49)

Boraginales (7)

Brassicales (22)

Bromeliales (3)

Canellales (1)

Capparales (11)

Caryophyllales (39)

Cornales (1)

Cucurbitales (14)

Cyatheales (8)

Cycadales (5)

Cyperales (3)

Dilleniales (1)

Dioscoreales (3)

Dipsacales (4)

Ebenales (6)

Ericales (30)

Euphorbiales (3)

Fabales (84)

Fagales (5)

Gentianales (184)

Geraniales (2)

Ginkgoales (1)

Gunnerales (2)

Lamiales (69)

Laurales (4)

Lecythidales (1)

Liliales (38)

Magnoliales (21)

Malpighiales (30)

Malvales (50)

Myrtales (47)

Nympheales (1)

Orchidales (6)

Oxalidales (2)

Pandanales (1)

Papaverales (15)

Passiflorales (1)

Pinales (16)

Piperales (11)

Poales (11)

Polygalales (1)

Polypodiales (4)

Proteales (3)

Ranunculales (7)

Rhamnales (1)

Rosales (25)

Rubiales (3)

Sapindales (58)

Santalales (1)

Saxifragales (11)

Scrophulariales (7)

Solanales (123)

Theales (3)

Urticales (2)

Violales (27)

Zingiberales (50)

Zygophyllales (1)