Plantes de la famille des Brassicacées, Brassicaceae

Plantes de la Famille des Brassicaceae, Brassicacées, selon la classification de Cronquist et la classification phylogénitque APG III.
Les Brassicacées étaient appelées auparavant les crucifères ; ces plantes sont des plantes dicotylédones.

La famille des Brassicaceae regroupe 3 200 espèces réparties en 350 genres, dont 78 sont présents en France.
Parmi ces genres, on retrouve :
En savoir plus...

L’origine du nom de cette famille de plantes remonterait à un mot celte « Bresic » qui veut dire « choux ». Ce mot celtique aurait donné le mot latin « Brassica » qui signifie également « choux ».
Pline l’Ancien, écrivain et naturaliste de l’époque romaine, donna le nom de « Brassica » à plusieurs plantes ressemblant à des choux, d’où le nom de Brassicaceae pour cette famille.

Description des Brassicacées

Les Brassicacées sont des plantes présentes dans le monde entier sauf en antarctique. Les Brassicacées sont cependant plus abondantes dans l’hémisphère nord et autour de la méditerranée et plus rares dans l’hémisphère sud et dans les zones tropicales.

Les Brassicacées auraient un ancêtre commun apparu il y a 20 millions d’années et qui aurait donné lieu ensuite à 2 ou 3 lignées différentes.
Les familles qui restent les plus proches et qui descendent d’un probable ancêtre commun sont celles des Capparaceae et Cleomaceae.

Les plantes de la famille des Brassicacées sont majoritairement des plantes herbacées, les feuilles ou les fleurs froissées dégagent souvent une odeur soufrée. L’odeur provient en fait des glucosinolates présents dans les plantes qui, sous l’action d’une enzyme (la myrosinase), sont transformés en isothiocynates, qui sont des composés soufrés et donc odorants.

Espèces représentatives de la famille des Brassicacées

Parmi les plantes populaires de cette famille, on peut compter : Brassica oleracea, le chou ; Brassica rapa le navet ; Raphanus sativus, le radis ; Brassica napus, le colza ; Crambe cordifolia, le crambe ; Brassica juncea, la moutarde ; Eruca sativa, la roquette ; Erysimum cheiri, la giroflée, etc.

Utilisations et intérêt des Brassicacées

Les Brassicacées sont des plantes cultivées principalement pour un usage alimentaire, avec la production d’huile végétale avec le colza par exemple, mais aussi la consommation directe comme pour le chou ou le navet.
De plus, beaucoup de brassicacées sauvages sont comestibles. Il est cependant important de ne pas trop en consommer en raison des essences sulfurées, pouvant devenir dangereuses à haute dose.

Les molécules transformées grâce à l’enzyme myrosinase, les isothiocyanates sont connus pour être des agents chimio préventifs et antimutagènes plutôt efficaces, et sont aussi considérés comme des agents antioxydants. Ces mêmes molécules ont des propriétés stimulantes, digestives, antiseptiques et expectorantes (permet d’augmenter l’expulsion du mucus de la trachée ou des bronches).

Certaines Brassicacées sont aussi utilisées en tant que plantes ornementales, telles l’Aubriète, l’Alysse, l’Iberis ou la Giroflée.

 

Vous trouverez sur notre site des graines de Maca ou Lepidium meyenii.

Affichage de 1–12 sur 14 résultats

Afficher la barre latérale

Mizuna vert – Moutarde japonaise

3,00
0,5g de graines de Moutarde japonaise (env. 200 graines)